Skip to main content

Fuir la guerre : de Zhytomyr à Bingen

Date: 23/06/2022

Author: Michael Rotermund, Head of Communications Germany

Traduction: www.languagewire.com

Alina Zabela
Alina Zabela (assise à gauche) avec ses collègues de Bingen, en Allemagne.

GOJYSK.com a rencontré une collègue ukrainienne qui travaille désormais en Allemagne.

Alina Zabela a 31 ans, est mère d’une fille de deux ans et vient de Zhytomir, une grande ville du nord de l’Ukraine située à environ 100 kilomètres de Kiev. Elle vit actuellement à Bingen am Rhein en Allemagne, où elle travaille dans le magasin JYSK.

En Ukraine, elle a été Store Manager à Zhytomyr, où elle a travaillé neuf ans. Elle est maintenant à Bingen avec son enfant, sa mère et sa tante. Son mari est toujours en Ukraine, où il travaille et est bénévole dans l’armée.

GOJYSK.com a rencontré Alina, Jan Oliver Schluschaß, Store Manager, Marc Müller, Deputy Store Manager et Sonja Alina Möll, District Manager, pour un entretien.

Quand avez-vous su que vous deviez quitter l’Ukraine ?

Alina : « C’était mon anniversaire le 23 février et tout semblait encore en ordre. Nous avons également eu une visite de magasin agréable ce jour-là, nous nous y étions bien préparé et tout s'est bien passé. J’étais impatiente de retourner travailler le lendemain, mais mon mari m’a réveillée à 5 heures du matin et m’a dit que nous devions partir. Après tout, Zhytomyr n’est pas loin du Kiev et les premiers tirs et combats approchaient. La guerre avait commencé. »

Où êtes-vous allé ?

Alina : « Tout d’abord, chez les parents de mon mari. Tout était encore calme dans leur village, mais au bout d’une semaine, l’endroit a également été bombardé. Nous nous sommes ensuite rendus à la frontière polonaise. Une tante qui vit ici à Bingen m’a emmenée avec mon enfant. Ma mère et mon autre tante sont venues plus tard. Ma tante a deux maisons ici à Bingen et je vis maintenant dans l’un des appartements avec Zlata, ma fille. »

Alina ZabelaJYSK Allemagne organisé

En Allemagne, l’organisation JYSK a reçu une liste de collègues ukrainiens qui avaient fui en Allemagne et les a aidé à trouver un emploi dans différents magasins. À Bingen, Alina travaille comme vendeuse et vend « de tout, sauf des matelas, domaine dans lequel il est plus difficile de conseiller les clients pour des raisons linguistiques ».

Comment cela fonctionne-t-il en général avec des conseils en langue étrangère ?

Alina : « Mon téléphone portable est mon meilleur ami. J’ai une application qui permet de parler allemand ou ukrainien puis qui traduit et affiche le texte. Cela ne fonctionne pas toujours à 100 %, mais mes collègues m’aident. »

Sonja, District Manager : « Alina est un véritable tourbillon et c’est très amusant de voir comment elle se déplace dans le magasin, comment elle parle aux clients, grâce à son téléphone portable et une application vocale, avec des phrases en allemand ou avec les mains et les pieds, les clients l’adorent. »

Comment voyez-vous l’avenir ?

Alina : « Je veux retourner en Ukraine. J'y ai vécu toute ma vie. Je veux retrouver mon pays. Cependant, des combats ont toujours lieu près de chez moi et la loi martiale a été prolongée jusqu’à la fin du mois d’août. Je serai probablement ici un certain temps. »

Latest news

Three Store Managers Chrismas products

Les meilleurs produits de Noël de trois Store Managers

02/12/2022 - Trois Store Managers présentent leurs produits préférés de la gamme de Noël.

Lars Ringtved

JYSK s’engage à réduire l’empreinte de l’industrie textile

29/11/2022 - JYSK rejoint une collaboration sectorielle danoise bénévole qui vise à réduire l’empreinte environnementale et climatique de l’industrie textile.

Jan Bøgh

JYSK obtient à nouveau des résultats records

24/11/2022 - Dans son avant-propos du rapport annuel, intitulé « Des valeurs fortes lors d'une année tourmentée », Jan Bøgh, President & CEO, revient sur l’année écoulée chez JYSK.

Ajouter un commentaire

Pensez à rester bienveillant :)

About JYSK

Careers

JYSK Head Office